Conformément aux directives de la CNIL, pour poursuivre votre navigation dans de bonnes conditions vous devez accepter l'utilisation de Cookies sur notre site.

J'accepte

Terres de Haute Marche

Située à 13 km au nord ouest de Boussac, dans un environnement calme et accueillant,

Terres de Haute Marche est une  exploitation diversifiée en production de safran et produits au safran et élevage de poules de race ancienne limousine.

LE SAFRAN

Le safran est utilisé depuis l’antiquité comme épice et pour ses propriétés thérapeutiques. Mais c’est surtout pour son pouvoir tinctorial qu’il fut reconnu. Aujourd’hui et à travers le monde, son utilisation est essentiellement gastronomique. On le retrouve à la fois en pâtisserie et dans des plats cuisinés.

Du XIII ième au XIX ième siècle, la France était un grand exportateur de safran, avec une production annuelle qui a pu atteindre 50 Tonnes. Cette culture occupait de grandes surfaces dans le sud-ouest jusqu’au Gâtinais. La fin du safran en France est imputable à deux évènements consécutifs : la guerre de 1914 et le terrible hiver 1917-1918. Aucune safranière n’avait pu être « relevée » du fait du manque de main d’œuvre à cette époque.

Aujourd’hui, le premier pays producteur est l’Iran, avec environ 90 tonnes par an, alors que la production annuelle française ne représente plus que quelques kilos. Mais la rigueur apportée à l’élaboration des safrans européens en fait une référence en termes de qualité.

Le prix de cette épice, que l’on appelle aussi « or rouge », correspond essentiellement aux heures de travail nécessaires à sa production, sachant que c’est une culture qui est faiblement mécanisable et que 150 000 à 200 000 fleurs sont nécessaires pour faire 1 kg de safran. Mais il est important de rappeler que si vous disposez de véritable safran, c’est-à-dire non frelaté, 1 g de cette épice permet quand-même de confectionner des plats pour 75 à 150 personnes.

    

LA POULE LIMOUSINE

La Limousine est une volaille élevée dans les fermes du Limousin depuis toujours. Aujourd’hui, c’est surtout dans le centre de la France, et spécialement sous le climat rigoureux de la Corrèze, son berceau de race, qu’on rencontre cette volaille.

C’est pour la fabrication de leurres artificiels destinés à la pêche à la truite que cette race (particulièrement dans la variété bleue) est connue. Une caractéristique qui n’empêcha pas ses effectifs de diminuer notablement lors de la Seconde Guerre Mondiale.

La première description officielle de cette volaille ne date que de 1931, ce qui est tardif pour une race aussi ancienne !

La poule limousine possède les particularités d’être vivace, indépendante, d’un élevage aisé et bien adaptée aux climats vifs. Cependant, pour celui qui souhaite l’accueillir dans de bonnes conditions, il est tout de même nécessaire de prévoir de l’espace, de la verdure et un abri confortable !

Couveuse et mère de qualité, elle est pourvue, comme tous les spécimens de races anciennes, d’une ossature fine. Les sujets mâles fournissent, en raison de leur gabarit moyen, une quantité correcte en chair. Les capacités de ponte de la poule sont de 170 œufs par an, d’une couleur blanc rosé et pesant 55 grammes environ. La maturité sexuelle est atteinte, pour le mâle comme pour la femelle, dès le cinquième mois.

Il y a 20 produits.

Affichage 1-12 de 20 article(s)